ARCHIVED WEBSITE

Usages

Connaissances, services et usages en réseau

Introduction: Les données, les informations et les connaissances numérisées et disponibles en ligne ne cessent d’augmenter en taille, en hétérogénéité, en diversité et capacité de médias et en nombre de sources. De telles augmentations dans autant de dimensions dépassent les capacités de traitement et d'analyse disponibles. Les opérateurs de télécommunications, les sites Web de grande audience ou encore les diffuseurs de contenu multimédia sont quelques exemples d'acteurs qui expriment ce contraste grandissant entre la capacité à offrir des services et la difficulté à analyser,  comprendre et prévoir leurs usages. Le Web, qu’il soit ouvert ou sur un intranet, devient un graphe de données et d’applications connectées, un média modifiable, une immense machine virtuelle ubiquitaire et mobile. Les systèmes d’information modernes sont entrainés dans le sillage de ce web de communautés multiples où chacun a ses rôles, ses données, ses services, et où les métadonnées permettent d’organiser d’immenses réservoirs de ressources en rendant explicites et en formalisant des caractéristiques de ces ressources qui permettent l’automatisation d’un certain nombre de tâches dans leur cycle de vie.

Recherche: Ces métadonnées qui deviennent omniprésentes dans les systèmes d’information sont des connaissances formalisées pour les applications. La coordination des travaux des équipes du pôle comme Axis, Edelweiss et Kewi doit favoriser l’innovation dans les domaines de l'extraction et de la gestion de connaissances à partir de ressources multimédia et de flots d'informations produites de plus en plus rapidement, depuis des sources de plus en plus nombreuses et par des communautés émergeant autour d’intérêts et de pratiques communes. L’extraction, la représentation et l’exploitation de connaissances, notamment au travers de services éventuellement composés, représentent un enjeu majeur pour garder la maîtrise de ces réseaux (en comprendre les usages et les sécuriser). La formation de communautés d'utilisateurs sur les réseaux implique également le développement d'efforts spécifiques aux connaissances qui leurs sont liées. Ces connaissances doivent être issues de techniques de découverte robustes et nécessitent des représentations sous forme de modèles formels (ex : Graphes Conceptuels, Logique de description, formalismes du web sémantique et autres représentations orientées ontologies). Elles nécessitent aussi des algorithmes permettant d’exploiter ces modèles par des approches logiques, d’optimisation, combinatoires, des opérateurs de graphes, etc. pour et les exploiter parfois en temps réel dans des diagnostics, des recherches d’information, des services de veille, des systèmes de contrôle et bien d’autres systèmes d’analyse. Enfin, dès leur inscription numérique, ces représentations demandent une gestion de leur évolution et de leur sécurité. En regard de ces systèmes d’information de plus en plus complexes leur ergonomie appelle le développement de modèles et de méthodologies pour l’analyse des services et des usages collectifs et l’analyse des relations entre dimensions génériques et spécifiques des usages. Il nous faut pouvoir expérimenter, tester, observer la dynamique des nouveaux usages et développer des instruments pour l'étude des usages. Les recherches qu’appellent ces problématiques et menées par les équipes Axis, Edelweiss et Kewi s’étendent des techniques d’extraction par analyse de texte ou fouille de données jusqu’aux méthodes de conception d’interaction et d’interfaces ergonomiques pour ces systèmes d’informations complexes en passant par la modélisation des connaissances et leur représentation notamment en utilisant des formalismes à base de graphes et d’ontologies comme ceux du Web sémantique.

Transfert:  Les canaux de transfert disponibles sur le pôle sont particulièrement importants pour les résultats de ces recherches : la participation à des organismes internationaux de standardisation comme le World Wide Web Consortium (W3C) permet d’assurer un déploiement sous la forme de normes mondiales (ex : participation d’Edelweiss aux standards SPARQL, RDFa, GRDDL) ; la mise à disposition des preuves de concept notamment par des prototypes sous licence CeCILL-C permet des transferts logiciels rapides et pérennes (ex : la plateforme FOCUS, le moteur CORESE, la plateforme SweetWiki) ; l'assistance au transfert proposée par le pôle aide à réduire la durée du cycle de développement de nouveaux produits et les risques de l'innovation liés aux usages en donnant notamment accès aux infrastructures d'expérimentation disponibles sur le pôle par un accès à de nouveaux outils et de nouvelles méthodes de test des innovations en situation naturelle et à l'échelle 1/1.

Enseignement: Le déploiement de ces résultats demande la formation des ingénieurs et techniciens apportant les compétences nécessaires en entreprise pour la conception et la maintenance de ces nouveaux systèmes d’information. Pour remplir au mieux son rôle, le pôle et les équipes AXIS, Edelweiss et Kewi s'appuient sur un réseau d'universités et d'écoles d'ingénieurs numériques (UNIT, FIED,…) pour contribuer à l'ingénierie de la formation par la promotion de l'usage des TICE.  Ces équipes s’impliquent activement dans les cursus proposées sur le pôle :

  • « l’ingénierie des connaissances » (Edelweiss et Kewi en Polytech’Nice SI5) pour former les étudiants aux méthodes, formalismes et outils des systèmes à base de connaissances
  • « le web sémantique » (Edelweiss et Kewi Polytech’Nice SI5 et Licence Pro) pour préparer ces futurs ingénieurs aux nouveaux langages et standards du web de données et métadonnées.
  • « l’interaction homme-machine » (Edelweiss en Polytech’Nice SI5) pour amener ces futurs concepteurs d’application à prendre en compte les usages dès les premières étapes de la conception et à intégrer les problématiques d’interaction à leur cahier des charges.
  • « Extraction de connaissances à partir de données et fouille de données » (AxIS en Polytech'Nice Master PMLT) pour former les étudiants à la complexité du processus d'extraction de connaissances à partir de données et aux principales méthodes de fouille de donnée (classification, motifs équentiels, etc).
  • « Méthodes de fouille de données : extraction de motifs et sécurité » (AxIS en Polytech'Nice Master IFI) pour former ces étudiants de deuxième année de Master recherche à la compréhension et l'utilisation des méthodes de data mining, mais également les sensibiliser aux verrous technologiques qui restent encore à résoudre.
  • « Fouille du Web » (AxIS en Polytech'Nice Master PMLT) pour former les étudiants aux caractéristiques des données Web, aux méthodes utilisées et à leurs limites ainsi qu'aux bénéfices mutuels entre web sémantique et fouille du web.
  • Projets tutorés « Web Usage Mining » (AxIS pour l'UNSA, IUT Menton - Licence Pro France-Italie) pour former les étudiants à pre-traiter et analyser les données d'usage en fonction des objectifs d'analyse puis à interpréter les résultats en vue de faire des recommandations d'amélioration des sites Web.
  • « Ergonomie de la communication homme-machine » (AxIS pressenti pour ESIL Luminy, Master Pro d'Ergonomie Cognitive Université de Provence ) principes de conception et méthodologie d'évaluation des Interfaces hommes-machines .

Animation:L’Inria, l’I3S et Polytech’Nice cherchent depuis plusieurs années à accroitre le dynamisme existant en matière d'organisation de manifestations scientifiques sur le site de Sophia Antipolis. Dans les domaines des connaissances, services et usages, les équipes AXIS, Edelweiss et Kewi participent à la fois à une diffusion locale à travers des clubs et événements régionaux (Intech, Café logiciel, Colloquium Morgenstein), des événements nationaux dans le domaine des connaissances (EGC’08, AFIA’05) et des collecticiels (COOP tous les deux ans) et des événements internationaux dans le domaine des connaissances (EKAW 2000, CE 9999) et du Web (W3C Technical Plenary tous les deux ans). La capacité à organiser des manifestations doit grandir en s'inscrivant dans le pôle Sophi@STIC pour pérenniser l’envergure et la visibilité internationales dont se dotent ces équipes de recherche. Enfin, en plus d’une diffusion scientifique de haut niveau, ces évènements sont aussi l’occasion d’offrir des tutoriels animés par des experts internationaux du domaine et accessibles à tous les acteurs locaux.