ARCHIVED WEBSITE

Systèmes Réseaux

Systèmes et réseaux ubiquitaires (communication, calcul et logiciel omniprésents).

Les futurs réseaux omniprésents se caractérisent par des entités mobiles (terminaux, routeurs, PDA, téléphones cellulaires, cartes à puce et autres objets communicants sécurisés) qui communiquent entre elles au travers des réseaux d’accès et des réseaux cœur de nature très variée (réseaux sans fil, optiques, satellitaires, radio, RF, et même réseaux de capteurs et réseaux sur puces,…). Ces réseaux servent de support à des applications communicantes variées ( multimédia, pair-à-pair, surveillance en milieu hostile, prévention des risques, aide aux personnes, etc.). Ils sont au coeur de ce que l’on appelle l’I nternet du futur .

Faire fonctionner correctement ces réseaux hétérogènes complexes (hétérogénéité des infrastructures, protocoles, applications, etc.) est un défi scientifique majeur que les chercheurs du campus STIC se proposent de relever. Ce défi nécessite le développement de recherches fondamentales et appliquées tant en conception d’éléments rayonnants, d' architectures et de protocoles, qu'en dimensionnement, optimisation, planification, contrôle, sécurité et confidentialité des réseaux, ainsi qu’en calcul distribué et grilles de calcul.

Recherche

L’hétérogénéité, le caractère dynamique et la taille des réseaux omniprésents créent de nouvelles problématiques de recherche visant à corriger les faiblesses structurelles d’Internet, notamment dans le domaine de la sécurité, de la qualité de service, de la mobilité, du temps réel, et de l'interconnexion avec le monde physique (Internet des objets).

Parmi les points cruciaux à étudier citons la dissémination et la recherche d’information à grande échelle, le stockage distribué sécurisé, l’accès globalisé aux ressources de calcul, la qualité et la différenciation de service, la conception de réseaux et de protocoles à très basse consommation d'énergie (Internet « vert »), l’optimisation conjointe des différentes couches applicatives et de communication, mais aussi la recherche de solutions efficaces relatives aux objets communicants eux-mêmes,… Ces études doivent s’appuyer sur la modélisation, la métrologie, l’algorithmique, l’évaluation des performances, la simulation, les plates-formes d’expérimentations et les nouveaux modèles de programmation, de calcul et de communication.

Ces recherches sont menées au sein de plusieurs équipes du site à l’Université de Nice Sophia Antipolis, au CNRS, à l’INRIA (équipes : Aoste, LogNet, Maestro, Mascotte, Oasis, Planète, Rainbow, plusieurs thèmes du LEAT) et et à l’Institut Eurecom.

Ces travaux nécessitent l'existence de plates-formes d’expérimentation dans lesquelles seront intégrés des environnements hétérogènes (WiFi, WiMax, xDSL, Bluetooth, satellite, ...) afin de valider les protocoles et mécanismes qui seront proposés. Il est important que ces derniers prennent en compte les besoins applicatifs.

Transfert

Cette thématique est au cœur des recherches et développements menés par un grand nombre d’acteurs industriels de la technopole de Sophia Antipolis et plus généralement du pôle mondial de compétitivité SCS (« Solutions Communicantes Sécurisées »). Le regroupement des différents partenaires académiques sur un même campus ne pourra que renforcer le transfert existant et offrira aux industriels, en particulier les PME, un partenariat privilégié et unifié avec les chercheurs. Une attention particulière sera portée à la diffusion des connaissances et à l’accessibilité des plates-formes expérimentales.

Enseignement

La réussite du campus STIC reposera sur notre capacité à attirer les meilleurs étudiants français et étrangers. Ceci passe par le renforcement et l’harmonisation des filières d’enseignement de haut niveau déjà existantes, tant à l’Institut Eurecom qu’à l’Université de Nice Sophia Antipolis. A titre d’exemple, sera mis en place un parcours en anglais AGN ( Ambient computing, Grid computing and Networking ) du Master IFI de l’université de Nice Sophia Antipolis